Les métiers du BTP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les métiers du BTP

Message  Imane le Jeu 9 Oct - 5:33

Les métiers du BTP (bâtiment et des travaux publics)

Le secteur englobe les activités qui concourent à l'amélioration de la vie quotidienne (les structures urbaines, rurales, maritimes, les voies de communication…). Les métiers sont divisés en deux catégories: le gros œuvre et le second œuvre. Le gros œuvre (qui représente environ 40 % du secteur) comprend tout ce qui est du domaine de la construction des fondations, des structures (murs, planchers…) et le second œuvre tout ce qui habille et permet d'équiper le bâtiment (cela concerne les équipements sanitaires, la menuiserie, la charpente, les revêtements des sols, la plâtrerie, les installations électriques, l'isolation…). C'est un secteur en demande permanente de main d'œuvre et qui offre beaucoup de possibilités.

  • Présentation générale du secteur


Composé à 98 % de PME, c'est un secteur avec des débouchés importants et qui pèsent lourd. Il entraîne de plus dans son sillage une myriade d'autres secteurs économiques : par exemple, l'extraction de matériaux de construction, les équipements électroniques, les constructions d'engins…Sa production représente celle de l'industrie automobile, du verre, du matériel d'armement et ferroviaire réunis. Plus de 240 000 personnes sont à son service, dans plus de 7 600 entreprises.
C'est un secteur qui offre des possibilités très variées, avec des employeurs très différents (l'Etat, les collectivités territoriales, les entreprises privées, les particuliers…)
Les besoins de main d'œuvre restent considérables, et les ouvriers très qualifiés et polyvalents sont très recherchés. Les effectifs tendent à se renouveler de manière importante, c'est pourquoi les besoins en recrutement sont élevés.

  • Les métiers de la fonction d'études et de gestion


L'architecte
Est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire qui peut être un particulier, une société ou une collectivité publique.

Le Géomètre-Topographe
Est le premier intervenant sur le terrain lorsqu'un projet d'aménagement est décidé. C'est lui qui détermine les limites du terrain et son aptitude physique et juridique à être aménagé.

Le métreur
Son travail consiste à estimer le prix de revient d'un ouvrage en fonction de divers calculs et mesures, que ce soit pour la réfection d'édifices anciens ou pour la construction de nouvelles bâtisses. Il concourt également à diminuer les coûts du chantier.

le conducteur de travaux
Le conducteur de travaux est un homme de terrain et ses activités varient beaucoup selon la taille du chantier et la structure de l’entreprise.
Il est responsable de la qualité des travaux effectués, de la tenue des délais et du respect du budget.
Il contrôle toutes les étapes du chantier, depuis l’étude du dossier technique jusqu’à la réception des travaux.
Il dépend directement du chef d’entreprise ou du directeur des travaux.
C'est une personne importante en construction car il fait le lien entre tous les intervenants, décideurs ou exécutants. On peut dire que c'est lui qui a la vision la plus globale d'un chantier.

  • Les métiers du gros œuvre


Le maçon
Il est chargé de l'édification des fondations, des murs, des cloisons et des dalles. Il est donc l'un des premiers à intervenir sur le chantier et son travail détermine dans une large partie celui des ouvriers qui suivront.

Le plâtrier

Son rôle est de mettre en place les cloisons en briques plâtrières, de préparer le plâtre ainsi que d'appliquer tous les enduits intérieurs, une fois que toutes les structures et les équipements sont dressés.

Le charpentier bois
Il est chargé de la fabrication et de l'installation des charpentes et de toute l'ossature en bois du bâtiment. Pour cela, il se sert des plans exécutés par l'architecte et établit l'épure (le dessin en grandeur réelle des formes de l'ouvrage avec les détails d'exécution). Il utilise un certain nombre de machines (scies mécaniques, mortaiseuses…). C'est un travail qui s'effectue en équipe du fait du volume et du poids des éléments à réaliser.

Le coffreur boiseur
Sa spécialité est la fabrication de moules ou coffrages qui aideront à donner une certaine forme au béton armé.

La première tâche à effectuer est de lire les plans d'architecte afin d'évaluer le travail. De plus, il doit choisir les matériaux et les quantités dont il aura besoin ainsi que les outils nécessaires.
Ensuite, il passe à la réalisation du coffrage qui peut être en bois, en métal ou en matière plastique.

Le couvreur
Autonome, il est chargé de construire la toiture d'un bâtiment neuf ou de restaurer celle d'un bâtiment en réparation, ainsi que de l'évacuation des eaux de pluie (pose des gouttières, descentes…).
Sa première tâche est de préparer le support sur lequel seront mis en place les éléments de la toiture. Ce support est composé de lattes de bois fixées sur la charpente.

Ensuite, il met en place les matériaux qui composeront la toiture (ce peut être de l'ardoise, des tuiles…) et les scellent à l'aide de différents enduits (ciments, plâtres…). Cette opération s'effectue à l'aide d'un dispositif de sécurité composé notamment d'un casque et d'un harnais afin de parer à tous risques de chute.
Il est également amené à faire différents petits travaux de finition ainsi que la pose des isolations thermiques.

Il est, en outre, responsable de l'édification des échafaudages et des installations de sécurité.

  • Les métiers du second œuvre


Carreleur mosaïste
Il est un des acteurs de la finition, il fait suite au plâtrier et au maçon. Son travail se rapproche de celui du maçon, notamment par les outils utilisés qui sont les mêmes (truelles, niveaux…). Il intervient aussi bien sur les murs (notamment pour les salles de bain) que sur les sols dont le revêtement peut être réalisé dans des matières très différentes (porcelaine, ardoise, marbre, pierre, pâte de verre…). Il peut être amené à effectuer un ouvrage de décoration et à travailler en extérieur sur des façades ou des fresques.
Sa tâche première est de préparer le support dans lequel vont être placés les carreaux. Ce support doit être le plus plat possible pour éviter tout défaut. Il aménage ensuite la disposition des carreaux afin qu'il y ait le moins de coupe de finition possible.

Ensuite, il prépare le mortier qui diffère selon le type de matériaux utilisés, et commence la pose des carreaux préalablement découpés selon les bonnes dimensions. Il doit alors vérifier l'alignement des carreaux ainsi que le niveau. En cas de rectifications nécessaires, il s'arme d'une batte ou d'un maillet afin de parvenir au niveau désiré.

La dernière touche consiste à effectuer les joints à l'aide d'un ciment ou d'une colle liquide et d'une spatule. Enfin, il nettoie ou ponce le carrelage, selon les cas.

Il peut également être amené à effectuer des travaux de réparation ou d'aménagement dans des bâtiments qui ne sont pas neufs. C'est pourquoi, il doit maîtriser les techniques de la maçonnerie, de l'isolation.

Peintre en bâtiment

C'est un artisan de la finition. Il est chargé du revêtement des murs extérieurs, intérieurs et des plafonds. Mais, il est de plus en plus polyvalent et s'occupe souvent également de la pose des vitres, des revêtements de sol, et même des plâtres (construction des cloisons) et de la menuiserie intérieure et extérieure pour isolation.

Sa tâche de peintre se découpe en trois phases :
Dans un premier temps, il doit préparer les outils qui lui permettront d'évoluer en hauteur (pour les murs) tels que les échafaudages, les échelles, et de travailler dans de bonnes conditions (tables à tréteaux, protection du mobilier…)
Dans un second temps, il doit préparer le support à peindre en le débarrassant des défauts existants (vieux papiers peint, fissures…) et en le nettoyant.
La dernière étape est la pose de la peinture puis des vernis.
Cette tâche s'effectue debout, à genoux, ou en hauteur, seul ou en équipe, en intérieur ou en extérieur. Il est amené se déplacer de manière fréquente.

Le menuisier
Le matériau numéro un du menuisier est le bois. Il va choisir ce bois, puis dans son atelier et suivant les plans établis par le bureau d'études, va y tracer les assemblages et les moulures et découper les différentes pièces qui, une fois assemblées, serviront à aménager l'intérieur du bâtiment :
Il est ainsi chargé de la conception et de la mise en place de toutes les ouvertures (portes, fenêtres, volets…) ainsi que des placards, des parquets ou encore des escaliers. Il effectue ses finitions à l'aide de son rabot ou d'une scie.

Il participe également à la fabrication des éléments de décorations (rampe d'escaliers…) mais également au travail d'isolation et d'insonorisation.

Le métallier
Autrement connu sous le nom de serrurier, sa tâche consiste à forger, ajuster puis assembler dans son atelier tous les éléments des ouvrages métalliques de l'habitation ou du bâtiment en construction : ossature, ferrures sur les portes et fenêtres…

Il choisit les matériaux dont il a besoin et utilise plusieurs types d'outils : des outils à main mais aussi des machines telles que la perceuse, la poinçonneuse, ou encore la tronçonneuse à disque. Il se charge également de l'entretien de ces pièces et métalliques ainsi que des réparations.

Sa tâche est donc multiple puisqu'elle regroupe des travaux de forgeron, de soudeur, de monteur. Il peut travailler au sein d'un atelier ou en extérieur, sur un chantier.

Le plombier
A partir des plans élaborés par l'architecte, il va mettre en place les canalisations d'eau, de gaz, d'air comprimé, qui peuvent être placées à l'intérieur ou à l'extérieur du bâtiment.

Avant la pose des canalisations, il prépare les tuyauteries et les raccordements aux différents appareils (baignoire, lavabo…). Son travail comprend également la réparation (souvent due à l'usure naturelle des éléments et qui peuvent causer des fuites d'eau…), l'entretien des canalisations ainsi que la pose des appareils ménagers.

Le plombier travaille le plus souvent à son compte et sur des chantiers (rarement en atelier).
Le solier moquettiste
Son travail consiste à effecteur la pose des revêtements autres que le carrelage et le parquet traditionnel.
Sa première tâche est donc la réparation du support c'est-à-dire le nettoyage, le ponçage voire le décapage et le nivellement (en cas de détérioration ou d'usure importante) des murs et des sols. Ensuite, il doit préparer la matière qu'il va poser (moquette, carreaux…) c'est-à-dire, la découper ou l'assembler, le cas échéant aux mesures des pièces dans lesquelles seront posées les revêtements.

Il est amené à utiliser de nombreux instruments (marteau de tapissier, tenaille, tendeuse…) et des matériaux très divers, c'est pourquoi, il doit connaître les techniques d'application relatives à chaque matériau.

Le solier-moquettiste œuvre en intérieur, debout, à genoux ou sur des échelles. Les déplacements sont fréquents et peuvent parfois être lointains.

  • Les métiers de la conduite


Le conducteur d'engins
Les besoins en conducteurs d'engins expérimentés sont permanents. C'est pourquoi, c'est un métier très demandé.

Son rôle, comme son nom l'indique, est de conduire mais aussi d'entretenir les différents engins de travaux publics tels que les pelles mécaniques, les bulldozers… Il est ensuite chargé, avec l'aide de spécialistes, des travaux de nivellement et de terrassement sur des ouvrages aussi variés que des routes, des tunnels, des ponts ou encore des barrages…

Le grutier
A l'aide de sa grue, sa tâche consiste à déplacer et à distribuer les divers matériaux nécessaires au chantier. Ce travail peut se découper en trois temps : en premier lieu, il s'occupe de retirer les coffrages en bois ou en métal qui ont été installé la veille. Ensuite, il transporte et répartit les matériaux. Enfin, il décharge le mortier en vue du remplissage de nouveaux coffrages.

Mais son travail ne s'arrête pas là. Il est bien évidemment chargé de l'entretien de sa machine et de la vérification de tous les dispositifs de sécurité.

C'est un travail qui comporte des risques, notamment quand la météo n'est pas clémente. Le vent est en l'occurrence un ennemi juré puisqu'il concourt à déséquilibrer la grue.

Pour ce métier, une surveillance médicale annuelle a été mise en place.
[list][*]

Imane

Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 09/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum