module 1 resume theorique page 14-15-16-17-18-19-20

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

module 1 resume theorique page 14-15-16-17-18-19-20

Message  ismail le Ven 26 Sep - 4:54

Hydraulique urbaine et agricole, VRD : essentiellement des réseaux de distribution, d'assainissement et d'adduction d'eau potable ainsi que des réseaux électriques.
Lignes électriques et télécommunications : essentiellement des réseaux électriques.
Entreprises non organisées
1. Caractéristiques générales
Forme juridique : entreprise individuelle sans comptabilité officielle
Taille : moins de 4 emplois en moyenne avec un emploi occasionnel prépondérant.
Localisation : principaux centres urbains des régions Centre et Nord-Ouest.
Principales activités : maçonnerie (24%), menuiserie (13%), plomberie-sanitaire (19,4%), installation électrique et téléphonique (15,7%), peinture-vitrerie (12,8%).
Chiffre d'affaires : inférieur à 50.000 DH pour plus de la moitié des entreprises non organisées.
Investissement : très faible, de l'ordre de 6.500 DH par entreprise investissante et réalisé en quasi-totalité par apport personnel.
Spécificités : les manières premières sont souvent à la charge des clients dans les activités suivantes (VRD, construction, maçonnerie, plomberie-sanitaire, électricité-téléphone et peinture-décoration) ce qui se traduit par une baisse relative du CA, comparé aux activités où les matières premières sont toujours à la charge des entreprises (plâtre, menuiserie, vitrerie). D'autre part, ces ENO comptent une part importante de personnes non rémunérées (33%), d'aides familiaux (13%) et d'apprentis (27%).
2. Répartition régionale
Sud : cette région regroupe 9% des ENO du pays représentant 4% du CA total et 7% des effectifs d'emploi.
Tensift : 8% des ENO du pays mais seulement 32% du CA global et des effectifs d'emploi.
Centre : 40% des ENO du pays mais seulement 32% du CA global et des effectifs d'emploi.
Nord-Ouest : 23 des effectifs des ENO mais 18% du CA global et 24% des emplois.
Centre-Nord : 9% des effectifs des ENO mais 18% du CA global et 11% des effectifs d'emploi.
Oriental : 6% de l'effectif global des ENO représentant 6% du CA global et 7% des effectifs.
Centre-Sud : 7% des ENO représentant 6% du CA total et 7% des effectifs globaux

3. Type de clients et de marchés
Administrations : assez rarement sauf pour de petits travaux de maintenance et d'entretien avec des bons de commande, sinon en sous-traitance pour des entreprises organisées déterminant des marchés plus importants.
Collectivités locales : petits marchés de réparation et d'entretien surtout dans les zones rurales.
Entreprises privées : surtout les promoteurs immobiliers qui réalisent des ensembles immobiliers mais aussi les diverses entreprises.
Ménages et particuliers : ce sont les utilisateurs les plus importants.
4. Travaux de produits BTP
Travaux publics : il s'agit de produits relatifs aux VRD comme la réalisation de trottoirs et de branchements aux conditions d'assainissement des habitations.
Bâtiment : les produits de bâtiment peuvent être ventilés en trois sous-secteurs.
Gros-œuvre : surtout les petits terrassements et fondations, bétonnage et maçonnerie.
Second œuvre technique : surtout la plomberie-sanitaire, la menuiserie pour les portes et les fenêtres.
Second œuvre de finition : pour les revêtements sol et mu, la peinture, la décoration en plâtre et la vitrerie miroiterie.
Entreprise non organisée non localisée
1. Caractéristiques générales
Forme juridique : entreprise individuelle ou familiale
Taille : 2 emplois en moyenne.
Localisation : grands, moyens et petits centres urbains des différentes régions économiques et en particulier celles du Centre et du nord-ouest.
Principales activités : maçonnerie, menuiserie, plomberie-sanitaire, installation électrique, mosaïque-zellige, peinture-vitrerie, sculpture sur plâtre.
Chiffre d'affaires : entre 40.000 et 70.000 DH sauf pour les maçons qui peuvent atteindre 160.000 DH environ.
Spécificités : l'entreprise non organisée non localisée compte une part importante de personnes non rémunérées (33%), d'aides familiaux (13%) et d'apprentis (27%). D'autre part, son niveau d'équipement reste relativement rudimentaire : c'est le savoir-faire de l'artisanat qui reste déterminant.
2. Type de clients et de marchés
Ménages et particuliers : ce sont les utilisateurs les plus importants puisqu'ils représentent près de 91% du montant total des travaux.
Entreprises privées : surtout les promoteurs immobiliers (9% de la commande).
3. Type de produits
Bâtiment : les produits de bâtiment peuvent être ventilés en trois groupes.
Gros œuvre : surtout les terrassements et les fondations ainsi que la maçonnerie de la structure des villas, des habitations marocaines et des petits immeubles.
Second œuvre technique : surtout la plomberie-sanitaire, la menuiserie bâtiment (portes et fenêtres) et l'électricité.
Second œuvre de finition : pour les revêtements sol (mosaïque) et mur (zellige), la peinture-vitrerie et la décoration en plâtre.

B/ LA FNBTP :
La FNBTP, l'organisme professionnel représentant les entrepreneurs du secteur, consciente de la place et le rôle qu'occupe le secteur qu'elle représente dans le processus de développement du pays a œuvré pour que l'entreprise du BTP joue pleinement son rôle, pour que notre pays réussisse sans grandes pertes son intégration dans l'économie internationale caractérisée par une mondialisation agressives où seules les entreprises compétitives trouvent leurs places.
Relever les défis de la mondialisation et répondre aux exigences de la compétitivité, revient à relever le niveau de l'entreprise dans tous les aspects humains, techniques et financiers.
Les Missions de la FNBTP
La FNBTP s’est assignée les missions de développement et de mise à niveau des entreprises et particulièrement :
- Organisation de la profession d’entrepreneur BTP.
- Représentation des entreprises du BTP auprès des Pouvoirs Publics.
- Concertation avec les Pouvoirs Publics et avec les intervenants dans l’acte de bâtir (Architectes, BET, Promoteurs...).
- Défense des intérêts spécifiques des entreprises BTP.
- Mise à niveau technique et technologique
- Formation et Alphabétisation
La formation
La FNBTP organise des actions de formation et d’information sur des thèmes réglementaires ou techniques pour les chefs d’entreprises, les cadres et techniciens.


C/UNE VISION REALISTE DU METIER

Peu de gens réalisent un projet important sans l’avoir soigneusement préparé. Qu’en est-il du vôtre ? Possédez-vous suffisamment d’information sur le métier dont vous entreprenez l’apprentissage ?

Sans doute connaissez-vous certains aspects du travail de Technicien spécialisé :Gros œuvres et peut-être souhaitez-vous travailler dans un type d’entreprise en particulier. Cependant, vos chances d’avoir une vision réaliste du métier augmentent en vous informant davantage et en considérant plusieurs secteurs d’activités.

Ce chapitre a pour but principal de vous renseigner sur le métier de Technicien spécialisé : Gros œuvres. Il vous prépare d’abord à la recherche d’information et vous éclaire sur le milieu et les conditions de travail. En plus de décrire les tâches relatives à vos futures fonctions, il favorise enfin une réflexion collective sur le métier de Technicien spécialisé : Gros œuvres

1/ PREPARATION A LA RECHERCHE DES INFORMATIONS

La recherche d’information peut se révéler une tâche difficile si vous ne possédez pas les outils appropriés. Pour faciliter votre démarche, cette première section vous propose de faire le point sur vos connaissances du métier, de vous familiariser avec quelques stratégies de recherche d’information et d’apprendre à noter et à présenter des renseignements.

Votre décision d’entreprendre un programme d’études en Technicien spécialisé :Gros œuvres repose sur la perception que vous avez du métier. Avant de commencer votre recherche d’information, il serait bon que vous vous attardiez un peu à vos premières impressions. L’exercice qui suit facilitera votre réflexion.
Exercice 1 :

Quels sont les pré requis d’un candidat à la formation du Technicien spécialisé :Gros œuvres

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________

Quel profil doit avoir ’un Technicien en Technicien spécialisé : Gros œuvres

.
______________________________________________________________________
____________________________________________________________________________________________________________________________________________

Nommez quelques attitudes nécessaires à l’exercice du métier de Technicien spécialisé : Gros œuvres

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Dans quels domaines d’activité où on peut recruter un Technicien spécialisé : Gros œuvres


____________________________________________________________________
__________________________________________________________________
___________________________________________________________________
___________________________________________________________________

Quel est le salaire des Technicien spécialisé :Gros œuvres ?
___________________________________________________________________
___________________________________________________________________

Combien d’heures par semaine le Technicien spécialisé : Gros œuvres travaille-t-il habituellement ?
______________________________________________________________________________________________________________________________________



Quelle évolution peut avoir un Technicien spécialisé : Gros œuvres après quelques années d’expériences

______________________________________________________________________________________________________________________________________

2/ REPERAGE DES INFORMATIONS

Le présent module accorde une place prépondérante à la recherche d’information. Or pour s’informer, il faut avant tout savoir chercher les renseignements dont on a besoin. Si, pour vous vous informer, il faut faire la tournée de certaines entreprises et chantiers en BTP de votre région, en posant des questions à quelques conducteurs de travaux, cela prendrait plusieurs jours et ne vous aurait donné qu’un aperçu partiel du métier. Pour recueillir rapidement de l’information, examinez la méthodologie suivante

a-Lecture.
La lecture est un moyen intéressant de recueillir des renseignements puisque l’on peut lire à son rythme et prendre le temps de réfléchir. C’est d’ailleurs ce que vous faites en ce moment et ce que vous ferez tout au long de votre apprentissage. Aussi est-il important de prendre dés maintenant de bonnes habitudes de lecture.
Pour tirer le meilleur profit des textes que vous lisez, utilisez un crayon surligneur pour vous permettre de repérer facilement les passages qui vous semblent important. Vous pouvez écrire vos annotations dans les marges du texte. De plus, vous devez, une fois la lecture du texte terminée, le résumer en quelques lignes pour éviter d’avoir à le relire en entier.
Une bonne lecture comporte toujours une part d’attention critique : il arrive parfois qu’un auteur élabore une argumentation ou émette une opinion qui ne soit pas basées sur des faits. Dans ce cas, sachez douter et prenez les moyens nécessaires (manuels, spécialistes, etc.) pour vérifier ces affirmations.

b/Attitude critique.
Une autre manière de recueillir de l’information consiste à observer attentivement lorsqu’une situation d’apprentissage se présente. Comme toute situation peut devenir une occasion d’apprentissage, c’est à vous de déterminer celles qui vous apporteront le plus.
Examiner de façon critique, c’est exercer son jugement et chercher à retirer le maximum d’information de ce qui se présente à vous. C’est, dans une situation donnée, ne pas simplement dire passivement « C’est comme ça… », mais prendre une part active et interroger le contenu présenté par rapport aux objectifs que voulez atteindre.
Faire une observation critique ne consiste pas seulement à émettre des commentaires tels que « je n’aime pas ça », « Ce n’est pas bon »ou « C’est pas vrai. » Il faut plutôt examiner pourquoi il en est ainsi, expliciter son point de une vue et proposer des solutions constructives. C’est une tâche plus difficile qu’il n’y paraisse !
Cette attitude critique doit être adoptée face au contenu des cours qui vous seront donnés lors des visites d’entreprises, en regardant un film et même en milieu de travail au terme du programme de TSGO. Car, n’oubliez pas que les employeurs d’aujourd’hui recherchent des travailleurs et des travailleuses autonomes, capables de porter un jugement critique sur le travail qu’ils font et qui n’hésiteront pas à suggérer des solutions intelligentes aux problèmes qui se présentent.
Les travailleurs d’aujourd’hui doivent donc non seulement maintenir une attitude critique concernant leur travail, mais doivent également être en mesure de recevoir et de transmettre
avatar
ismail
Admin

Masculin
Nombre de messages : 182
Age : 28
Localisation : tantan
Emploi/loisirs : stagiaire
Date d'inscription : 22/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://gros-oeuvres.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum